Communication territoriale

grand ouest

On parle de plus en plus de marketing territorial et chaque collectivité développe actuellement le sien. Pas facile pour les entreprises de s’y retrouver, encore moins pour les clients, qu'ils soient en Bretagne ou ailleurs.

ll est d'autant plus important pour l’entreprise d’être rattachée à un lieu clair et identifiable par tous. C'est pourquoi elle doit bien choisir les noms qu'elle utilise pour se désigner et désigner ses produits et services.

ConsoBreizh met à disposition ce lexique dans le but de donner les outils nécessaires à une communication claire, précise et efficace, en externe comme en interne.

Lexique intéressant du point de vue de la communication

Argoat : (littéralement : le bois) terme de langue bretonne désignant l'intérieur des terres en Bretagne, par opposition à l'Armor, le littoral.

Armor : (littéralement la mer) terme désigant la partie littorale de la Bretagne.

Armorique : ancien nom de la Bretagne sous l’Antiquité. Ce terme, assez vieillot, est aujourd'hui surtout utilisé en géologie dans l’expression « Massif Armoricain ». Désigne la Bretagne actuelle + les régions voisines.

Breizh : Bretagne en breton, quelquefois raccourci en bzh. Voire Bretagne.

Bretagne : la Bretagne est un territoire humain millénaire cohérent sur de nombreux plans : historique, géographique, culturel, économique et social. Aujourd'hui, elle jouit d’une image positive et dynamique selon plusieurs études réalisées en France, Italie, Allemagne, Pays-Bas, Belgique, Grande-Bretagne et Espagne. Elle est quelquefois comparée au Japon pour sa synthèse entre tradition et modernité.

Immédiatement identifiable sur une carte, la Bretagne est connue et reconnue à l’intérieur comme à l’extérieur. Le terme de Bretagne est d’ailleurs traduisible dans toutes les langues : Breizh en breton, Brittany en anglais, Bretaña en espagnol, Bretagne en allemand, Bretagna en italien, Bretanha en portugais, Бретань en russe, 布列塔尼 en chinois, ブルターニュ地域圏 en japonais, etc.

La référence à la Bretagne dans sa communication permet de mettre en avant de nombreuses valeurs comme par exemple l'authenticité, la fiabilité et la qualité.

La Bretagne compte 9 régions, en voici 3 parmi les plus intéresantes, toutes situées à l'ouest de la Bretagne :

Cornouaille : grande région correspondant au sud-ouest de la Basse-Bretagne.

Léon : région correspondant au nord-ouest de la Basse-Bretagne (en gros le Finistère-nord).

Trégor : région située au nord, entre le Léon et la région briochine.

kehentiñLes noms en breton

Toute dénomination utilisant la langue bretonne est un marqueur positif fort. Il situe l'entreprise, ses produits, ses services et ses acteurs dans une image marquée par l'authenticité, l'enracinement/modernité et l'échange. Les valeurs bretonnes que défend ConsoBreizh se retrouvent dans l'utilisation de la langue : la qualité des produits, la fiabilité des services, les savoir-faire et les compétences, l'emploi, les considérations environementales et de santé, l'éthique sociale, l'esprit collectif et le patriotisme économique.

Parmi les entreprises de ConsoBreizh utilisant le breton dans leur nom on peut citer Heuliad, An Amzer, C'hoarioù Bro Gwenrann, Nadoz-Vor et Roudenn Grafik (breizhimprimeurs.fr).

Lexique piégeant du point de vue de la communication

Atlantique : relatif à l’océan du même nom, qui baigne les côtes de 3 continents. Ce terme évoque une vague idée de fraîcheur et de tonicité. En pratique, il est souvent utilisé pour remplacer Bretagne, notamment en Loire-Atlantique.

Côtes d’Armor : comme tous les départements bretons, les Côtes d’Armor ont des limites peu cohérentes par rapport aux réalités humaines. En effet, les Côtes d'Armor incluent à la fois le Pays Briochin, une partie du Pays Malouin et une bonne partie du Trégor. C'e sont les anciennes Côtes-du-Nord, le mot Nord, jugé ambigu voire négatif, ayant été remplacé par Armor, terme également problématique puisqu’il fait référence à la côte alors que le département a tout une partie en Argoat.

Finistère : désigne un département où "finit la Terre", terme négatif s'il en est, alors que sa traduction en breton est plus dynamique : Penn ar Bed (le bout du monde, la pointe du monde). Là encore la cohérence territoriale est absente : un morceau de Trégor, le Léon et une moitié de la Cornouaille. Comme tout département, c'est un échelon voué à disparaître dans le cadre de la simplification administrative.

Haute-Bretagne : désigne la partie est de la Bretagne, traditionnellement plus francophone que britophone. Voir Ille-et-Vilaine.

Ille-et-Vilaine : terme désignant un département dans le nord-est de la Bretagne incluant la région rennaise, une partie du pays malouin, le Pays de Dol, et quelques parties de territoires vannetais et nantais. L'utilisation de noms de rivières est peu lisible, de plus le terme de Vilaine peut rebuter. Le Conseil Général d'Ille-et-Vilaine utilise actuellement le terme de "Haute-Bretagne" pour tenter de remplacer "Ille-et-Vilaine". Un nouvel adjectif vient même d'être inventé : bretilien. Mais tout cet argent dépensé dans les agences de communication parisiennes n'aura servi à rien, le conseil général d'Ille-er-Vilaine étant voué, comme tous les échelons départementaux, à disparaître à la faveur d'une modernisation territoriale de la France.

carte de BretagneLigérien : relatif à la Loire. Cet adjectif, issu de l’hydrographie, fait référence au célèbre fleuve qui prend sa source au Mont Gerbier-de-Jonc et se jette dans l’Atlantique, à Saint-Nazaire. L’utiliser pour faire référence à un territoire n’est pas recommandé en communication car, là encore, la confusion est de mise : s’agit-il du département de la Loire et de son chef-lieu Saint-Etienne ? d’Orléans ou encore de Tours, des villes baignés par le fleuve ? S’agit-il du Val de Loire, classé au patrimoine mondial de l’Unesco, et dont le périmètre très précis va de Sully-sur-Loire, dans le département du Loiret, à Chalonnes-sur-Loire, dans le Maine-et-Loire ? S’agit-il de la région des Pays de la Loire (lire par ailleurs) ? S’agit-il enfin de la Loire-Atlantique, c'est-à-dire de la Basse-Loire (appelée aussi Loire bretonne ou Val de Bretagne) ?

Loire-Atlantique : département correspondant en gros au Pays Nantais, avec quelques morceaux de Pays rennais, de  Pays vannetais, voire de Vendée. Appelé anciennement Loire-Inférieure, il a succombé à la facilité "tarte à la crème" du mot Atlantique. Séparé une première fois du reste de la Bretagne par le régime de l'Etat Français en 1941, il a été confirmé dans sa séparation administrative en 1982 par la loi Deferre qui a créé les Conseils Régionaux tels que nous les connaissons aujourd'hui. "Loire-Atlantique" est souvent confondu avec "Pays de la Loire", les deux dénominations étant proches. Comme tous les départements, il est de toute façon voué à disparaître.

Morbihan : ce département, qui reprend en breton le nom du Golfe du même nom (mor bihan : petite mer), regroupe le Pays vannetais, un morceau de Cornouaille et un morceau de Pays Malouin.

Ouest ou Grand Ouest : l’ouest est un point cardinal, il appartient à la Géographie. Mais il fait aussi partie de la palette des termes utilisés pour remplacer le mot Bretagne. Appliqué à la communication d’une entreprise, il a surtout l’inconvénient de ne pas vouloir dire grand chose. En effet,  nous sommes tous à l’ouest de quelqu’un ou de quelque chose. Ainsi quelles en sont ses limites ? De nombreuses réponses existent incluant de 5 à une vingtaine de départements, dont l'unique point commun est bien d'être à l'ouest de Paris.

Ouest-Atlantique : cette combinaison des deux termes, loin de clarifier le message voulu, le rend encore plus confus : l'ouest-atlantique, n'est-ce pas plutôt la côte américaine ?

Pays de la Loire : région administrative composée de 5 départements : Mayenne, Sarthe, Maine-et-Loire, Loire-Atlantique et Vendée. Cette région artificielle, de très loin le plus gros budget com des collectivités locales françaises, n'a pas réussi à créer une identité commune à ses 5 départements, dont d'aillleurs deux seulement sont baignés par la Loire. Elle est vouée à disparaître dans le cadre de la réforme territoriale.

Région Bretagne : région administrative composée de 4 départements : Finistère, Côtes d’Armor, Ille-et-Vilaine et Morbihan. A noter que la Loire-Atlantique y est associée à plusieurs titres : policier, juridique (Cour d’Appel, notaires…), sportif, culturel, économique, transports… La confusion entre "Région Bretagne" et "Bretagne" est courante.

point bzhExtension internet : le point bzh

Le point bzh est une extension internet que tout acteur ayant un lien avec la Bretagne va pouvoir utiliser à partir de fin 2014. Ce projet a été porté et mené à bien auprès de l'ICANN, l'organisme mondial des extensions internet, par l'association Point Bzh basée à Quimper (www.pik.bzh), avec l'aide des collectivités publiques bretonnes. Il va permettre d'inscrire l'identité bretonne dans la communication mondiale online. Les particuliers, les collectivités et les professionnels vont bientôt pouvoir l'utiliser pour les noms de domaines de leurs sites internet et courriels.

La Charte des entrepreneurs de Bretagne Réunie

L'ONG Bretagne Réunie a élaboré une Charte de la Réunification bretonne que les professionnels peuvent signer pour s'engager à favoriser la réunification administrative de la Bretagne, gage d'une Bretagne unie, plus forte et plus ouverte. Le lien : http://www.bretagne-reunie.org/soutenir/signez-la-charte

Ces informations sont données à titre indicatif. ConsoBreizh ne saurait être tenu pour responsable d'une conséquence dommageable occasionnée par elles.

 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Dernières entreprises
Réseaux sociaux